Convention Locale 2014 de la Jeune Chambre Internationale Dakar n°1 : Un grand moment d’échanges, de partage et de réflexion prospective sur l’avenir de notre société

La Convention Locale 2014 de la Jeune Chambre Internationale Dakar n°1 a vécu ce week-end. La cérémonie a été rehaussée par la présence de hautes personnalités dont l’Ancien Premier ministre Abdoul Mbaye, parrain de la manifestation, de M. Babacar Ngom, Pdg de la Sedima ainsi que celle de Léna Séne.

Le thème du mandant 2014 articulé autour de «  Osons inventer l’avenir » a été visité par les différentes personnalités au présidium. De grands moments d’échanges, de partage et de réflexion prospective sur l’avenir de notre société devant aboutir « à formuler un certains nombres d’actions et de recommandations inspiré de la nouvelle vision jeune chambre qui permettront de créer un grand changement positif. »

Revenant sur le bilan de son mandat, Samuel Faye, président de la Jci Dakar n°1 a révélé que durant l’année 2014 son organisation « fidèle a sa mission », s’est évertuée à impacter dans la communauté en réalisant une campagne de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus à Thilogne, le reboisement du lycée de cette localité, le projet Setal sama Gokh avec la campagne de salubrité de l’Hopital régional de Thiès, des sessions de formation en leadership entre Dakar, Thiès et les Niayes ainsi que le Networking des jeunes entrepreneurs, entre autres réalisations.

Se prononçant sur le pullulement des mouvements associatifs, M. Faye a relevé pour s’en offusqué que «   beaucoup de leaders associatifs flirtent avec les partis politiques, rentrent dans un concubinage avec ces derniers en se revêtant des habits de la citoyenneté désintéressée, mais en étant en réalité des instruments déguisés servant uniquement des intérêts partisans, claniques d’un groupe. Allant plus loin certaines associations d’essence apolitique vont jusqu’à arborer les couleurs ou signes distinctifs de tel ou tel parti, à soutenir tel ou tel leader à s’immiscer dans le champ politique ou dans la lutte pour la conquête du pouvoir avec plus de force et de détermination qu’elles n’en auront jamais dans la résolution des problèmes sociaux. »

A l’en croire, il est noble de faire de la politique, mais a-t-il fulminé, de grâce faisons-le toujours au sein des partis politiques et non revêtus de l’armure de l’association citoyenne.

A l’issue des travaux, un nouveau bureau a été mis sur pied conformément aux valeurs de leur organisation « Un an, un mandat ». Ainsi M. Alioune Sy va présider à la destinée de l’organisation secondé par Thiamel Diadé, Daouda DIAW Vice Président affaires & Internationalisme, Louise Ndione VP Communautaire, Christian Ousmane Diouf VP Formation, Benjamin Faye VP du domaine croissance.

Aly Mangassa

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.