Plus d’une centaine d’enfants de Louga souffrant de problème de surdité, pris en charge par des médecins Danois

Deux médecins Danois, Anita et Mette Berthelsen, ont permis à une centaine d’enfants de Louga de retrouver le sourire.

Deux médecins Danois, Anita et Mette Berthelsen, ont permis à une centaine d’enfants de Louga de retrouver le sourire. Ces enfants qui souffraient de maladie de la surdité, ont bénéficié gratuitement de soins et d’appareils leur permettant de  retrouver l’ouïe. Cela grâce à l’intervention de ces deux médecins qui ont séjourné pendant une semaine à Louga, dans le cadre d’un partenariat avec la mairie, le Congad et un ressortissant lougatois basé à Copenhague.

Les deux médecins, appuyés par des industriels danois, ont pu consulter plus d’une centaine de  personnes et particulièrement des enfants âgés entre 7 et 5 ans fréquentant l’école ou en âge d’être scolarisés. Avec cette action de solidarité, plus de 90% des personnes consultées et qui étaient dans le besoin de disposer d’un appareil ont obtenu satisfaction. Une aubaine pour les populations de Louga, mais également et surtout pour les quelques enfants du centre verbo-tonal qui ont fait le déplacement pour Louga, afin de rencontrer ces personnes étrangères qui ont fait montre d’une grande générosité dans leur action.

Les enfants qui ont reçu les appareils, ont été recensés et seront suivis surtout au niveau des écoles pour mesurer l’impact de cette initiative. Selon Mactar Sow du Congad, les enfants qui vivaient avec un handicap de ce genre, pourront certainement être intégrés définitivement dans le système scolaire. « Cela participe à la promotion de l’éducation inclusive qui prend en compte les enfants à besoins spéciaux, comme ceux qui vivent avec le problème de surdité » souligne-t-il. Le maire de Louga Aminata Mbengue Ndiaye, très sensible à la situation des personnes vivant avec un handicap, s’est beaucoup réjouie de l’initiative et invite les parents des enfants à assurer le suivi et veiller à une bonne utilisation des appareils qui coûtent entre 500 et 1.500.000 francs cfa l’unité.

NDiassé DIOP(correspondant) & Ahmadou Moustapha MBAYE

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.