Mboula : La forte mobilisation des populations de Mboula et villages le polarisant exigent la réouverture urgente des vannes de la vallée morte du Ferlo.

Les problèmes de revitalisation de la vallée morte du Ferlo continue à alimenter les discussions dans le département de Linguère. En effet les populations des villages riverains de la vallée du Ferlo sortent de leur mutisme.

 Au cours  de  la célébration du gamou annuel de Mboula, une localité situé dans l’arrondissement de Yang Yang, par la voix d’El Hadji Cheikh Mbengue, les populations du Xer ont exigé dans les plus brefs délais une réouverture  des vannes de la vallée morte du Ferlo. Selon le porte parole des populations de Xer (villages riverains de la vallée morte), aujourd’hui pour lutter contre le sous développement dans le milieu, l’unique solution c’est revitaliser la vallée. Ainsi, les populations pourront travailler douze mois sur douze contrairement à la situation actuelle où les populations sont actives que trois mois sur douze.A  cela s’ajoute dira El Hadji Cheikh Mbengue, le Djoloff étant zone sylvopastorale, le bétail y est important donc  l’eau  constitue un problème récurrent. Ce manque d’eau est souvent source de phénomène  la transhumance avec tous ses maux entre autres des maladies au niveau du troupeau, des animaux qui se perdent, des écoles touchées par ce problème car certains parents  peuls vont avec leurs enfants  dans d’autres cieux en quête d’herbes ou d’eau.
Les anciens pêcheurs de la vallée sont en ce moment dans un chômage criard. A en croire certains des leurs ils n’écartent pas  de marcher jusqu’ à Dakar pour informer  le Président de la République Maître Abdoulaye Wade de la situation. En les côtoyant, ces derniers pourraient même boycotter la présidentielle de 2012 ou bien voter contre le Pape du Sopi si toutefois leur préoccupation n’est pas  réglée.
Monsieur Mbengue soutien que  ce projet de revitalisation de la vallée  morte du Ferlo était initié  par le gouvernement d’Abdou Diouf, mais avec l’avènement de celui de l’alternance, ce projet est mis à l’eau nous a martelé El Hadji Cheikh Mbengue.
En attendant, tout le Djoloff est debout pour une réouverture des vannes de la vallée morte du Ferlo gage d’un développement durable de  la localité  d’Albouy Ndiaye.

Bath Ndiaye,notre envoyé special au Gamou de Mboula

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.