La grande finale : revanche ou confirmation?
Le samedi 23 octobre 2010 s’est déroulée au terrain municipale de Mbeuleukhé la cinquième édition de la coupe communauté rurale de la dite localité.

Cette année , elle avait opposé l’équipe de Mbeuleukhé qui est détentrice des quatre éditions précédentes ; elle devait défendre son titre devant une magnifique équipe de kalossi qu’elle avait battue en 2008 lors de la finale sur la marque de 2 buts à 0 et en demi l’année dernière sur un score fleuve de 5 à 0. Mais cette année Kalossi  est venue avec une équipe plus jeune  plus forte et plus confiante car ayant tenu en échec Mbeuleukhé lors des phases de poule dans son propre jardin.

Les deux équipes ont effectué  leur entrée sur la pelouse vers 16h30 heure locale ; et le coup d’envoi fut donné par l’équipe de Kalossi vêtue en vert et blanc devant l’équipe de Mbeuleukhé vêtue en  bleue et blanc aux environs de 17h.

L’ASC Mbeuleukhé se montre d’entrée mais Bouya Fall B.F seul devant le gardien adverse voit son action  stoppée par l’arbitre qui siffle une faute de main inexistante du capitaine Habib Sy qui avait magnifiquement   servi le redoutable B F.

Quelques minutes plus tard L’ASC Kalossi rate l’occasion d’ouvrir le score. Sur un corner mal renvoyé, la frappe de l’attaquant  est écrasée et trouve l’incontournable latéral gauche de Mbeuleukhé Gallo Niang scotché sur son poteau qui sauve les siens. C’est à la 17em mn sur une montée magnifique que le latéral droit de Mbeuleukhé Djiby Dia adresse un centre cordeau au second poteau que Ibrahima Niang allias Gassama reprend d’une tête resplendissante et ouvre le score  et par la même occasion son compteur but lui, qui jusque la était resté muet. 5mn  plus tard l’emblématique capitaine de Mbeuleukhé manque la balle du 2 à 0 sur un centre venu de la gauche vers la droite que lui adresse son jeune frère biologique Seydina Oumar Sy allias Ngalla. Il   reprend mal la balle et  sa frappe   passe au dessus de la barre transversale du portier de Kalassi.

A la pause Mbeuleukhé 1 Kalossi  0.

Evidence évidente 15mn après le début de la seconde période le coach de Kalossi voulant que son équipe soit plus présente en attaque procède à deux  changements  coup sur coup en faisant  entrer deux hommes dans cette ligne. Les tacticiens de Mbeuleukhé ( Daouda Sy et Madié  Niang) sentant leur  équipe  malmenée par Kalossi  qui ratte à deux reprises  l’occasion  de revenir dans le match d’abord  par Moussa Leye puis par Pape Mbengue, font un changement poste pour poste avec l’entrée du technicien Birame  Coly Niang allias Pape Mou Ndao à la place du plus jeune joueur du tournoi Ma Ahmath  Niang . Mbeuleukhé  reprend alors le jeu à son compte et 5mn après ce changement  Ngalla  trouve bouya  Fall seule en plein axe qui d’un magnifique crochet du gauche élimine son adversaire direct et du pied droit il enroule magnifiquement son ballon au second poteau  Mbeuleukhé 2 Kalossi 0.

Avec un Gassama très remuant au sein de l’antre jeu, Mbeuleukhé domine littéralement le match et sa défense avec un impeccable gardien de but Mbaye Seck  et ses deux  défenseurs  centraux  Lémou Niang et Mansour Sy qui ne laissent rien passer.

L’entrée de babacar Sebor à 25mn de la fin ovationné par une magnifique foule lui qui revenait de blessure à failli porter malheur à Kalossi  avec ses appels dans les intervalles et sa belle détente dans  les balles ariennes.

A 7mn de la fin malgré un marquage « pot de col » sur Habib Sy il se défait de toute la défense  adverse et sert un caviar à Mame baba Ndao dit Mbia qui croise trop sa frappe  et manque la balle de break qui aurait arrêté tous les espoirs de kalossi de revenir dans la partie.

Et Mbeuleuké et sacré champion pour la 5ieme fois consécutive

Tandis que Kalossi court jusqu'à présent derrière ce petit but qu’il n’a toujours pas marqué devant l’ASCM, Mbeuleukhé confirme son statut de ROI  et parade sous l’air de «We’re the champions ».

Ainsi  se termine cette finale tend attendue et Mbeuleukhé devient pour la cinquième fois consécutive vainqueur de la coupe communauté rurale qui cette année avait vu que trois équipes en compétition après la disqualification de Méweul  Woloff et Ngouille Diéry pour violence faite l’année précédente et la non participation des équipe  de yang yang, Méweul peulh, Dakharou Mbourou, Diabo Sappo… faute d’effectifs.

 

 

Abib Sy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguere : le CONCEID avec son leader Bakhao Fall se lance dans la lutte contre le Covi19

Pour contribuer à l’élan de solidarité, dans le cadre de la lutte contre le Conoravirus, l…