L’Asc Dahra mobilise ses fils au Complexe du Ravin

POUR UNE PARTICIPATION HONORABLE AU CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 PROFESSIONNELLE L’Asc Dahra mobilise ses fils au Complexe du Ravin.

Le Complexe du Ravin, à Guédiawaye, a refusé ce week-end du monde. Tout ce que le Djolof compte comme fils du terroir s’y était donné rendez-vous, pour plancher sur le thème : « L’Asc Dahra en Ligue 1 professionnelle : enjeux et défis ». Les responsables du club ont fait appel au professeur de football, Pape Camara, qui a disserté sur les différents défis qui attendent l’équipe. Et c’est pour dire qu’il faut adopter une bonne politique pour maintenir l’Asc en D1, une bonne politique aux fins d’assurer la relève, mobiliser les supporters autour de l’équipe et booster le sponsoring. Pour le modérateur de la rencontre, Mbaye Thiam, professeur d’Histoire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, le projet, qui mobilise toutes les populations du Djolof, nécessite beaucoup de moyens. L’actuel Sg du Jaraaf, par ailleurs fils de Dahra Djolof, d’ajouter : « il ne faut pas néanmoins se voiler la face, car on doit mettre le doigt sur les menaces, qui planent sur le club, si celui-ci n’est pas maintenu en D1 », déclare Mbaye Thiam. Qui poursuit : « on n’a pas le droit de monter en D1, pour descendre en D2, parce qu’on est Djolof-Djolof. Si on le fait, il y a de fortes chances, pour qu’on ne renoue plus avec l’élite avant 50 ans ».

Saisissant la balle au rebond, l’ancien international Yatma Diop de renchérir dans le même tempo que son prédécesseur : « Le foot professionnel est un jeu, dans lequel on ne joue pas. C’est un outil de développement, qui exige des moyens. C’est pourquoi, soit vous aurez les moyens et vous resterez en Ligue 1, soit vous ne les aurez pas et vous libérerez le plancher ». Pour l’invité d’honneur de la rencontre Ndoffane Fall, qui a décidé d’acheter des actions à Dahra S.a. bien qu’étant président de la Section foot du Jaraaf, le club Djolof-Djolof n’a pas le droit d’échouer. ubuntu server Car, selon lui, le Ferlo regorge de toutes les potentialités, en termes de personnes ressources. « Du département de Linguère à Dakar, Dahra est le seul club de D1. Thiès n’en a plus, Louga idem, Diourbel aussi ». dit-il. Avant de marteler : « évitez de tomber dans le piège de Suneor. À Diourbel, les populations n’étaient pas collées derrière l’équipe, car elles ne s’y reconnaissaient pas. C’est pourquoi impliquez à l’Asc tous ceux qui pourront l’aider ».

Mamour SAMB

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.