Djoloff : Les délestages hantent de nouveau le sommeil des populations.

Depuis plusieurs jours, les populations du Djoloff sont plongées dans une obscurité sans précédent. Le manque d’électricités et le délestage persistant constituent un véritable casse-tête pour ces dernières.

Les  coupures d’électricité reprennent de plus bel dans le département de Linguère. En effet  la fin du mois de Ramadan, n’est pas du tout un repos pour les populations du département de Linguère qui depuis lors, il ne se passe pas une seule journée sans délestage au grand malheur des populations qui ne savent plus à quel saint se vouer. Ces coupures d’électricité n’épargne pas les tailleurs qui ont des commandes restantes  pour la Korité.Ainsi les clients courent derrière les tailleurs qui sont acculés mettant ces derniers dans un extrême embarras.

D’autres corps de métiers sont touchés par ce calvaire à savoir les soudeurs, les menuisiers métaliques, les  cybers café. Même les journalistes  sentent beaucoup ce problème car pour faire des envois dans leurs quotidiens respectifs effectuent une véritable course contre la montre. Les amateurs d’eau fraîche et de glace sont affectés par ces délestages répétitifs qui expliquent à chaque instant la rareté d’eau fraîche et de glace dans la localité où il fait très chaud en cette période hivernale. Ces coupures d'electricité pourraient causer des défaillances dans les appareils électroménagers car elles  interviennent subitement.

A quand la fin des délestages se demandent les populations du département de Linguère ?

A cette interrogation certains diront que pourtant le Président de la République disait que le mois de Septembre marquera la fin des coupures d’électricité. Mais jusqu’ici rien, peut être dans vingt jours (fin du mois de septembre 2011 ).Entendons d’y voir clair. En attendant les  délestages hantent le sommeil des djolof djolof.

Bath Ndiaye

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.