Aly Ngouille Ndiaye, le leader du mouvement pour la renaissance du djolof bat le rappel de ses troupes a Linguère pour le choix d’un candidat a soutenir a la présidentielle du 26-2-2011

Les militants et sympathisants du mouvement pour la renaissance du Djolof (MRD) ont tenu une importante réunion afin de définir les stratégies et le candidat à soutenir à la prochaine élection présidentielle de février 2012. Samedi 10 décembre 2011 a été une occasion pour le leader charismatique du MRD Aly Ngouille Ndiaye, de recueillir l’avis de ses camarades. A l’issue de cette réunion, la quasi-totalité de cette assistance a porté son choix sur le candidat de l’Alliance Pour la République (APR), Macky Sall.

«Je préfère que mon candidat gagne à Linguère et perdre le fauteuil présidentiel plutôt que de remporter l’échéance présidentielle  et perdre Linguère», lance Aly Ngouille à ses militants venus nombreux écouter son message.

Le leader du MRD s’est concerté avec sa base le week-end passé dans le souci de choisir un candidat à soutenir à l’élection présidentielle de 2012. Toute l’assemblée durant, les intervenants montés au créneau ont rappelé leur ferme intention de se ranger derrière qui tienne compte, dans leur programme de campagne, les intérêts du Djolof. Dans le même ordre d’idées, l’ancien Directeur Général Adjoint de la Banque de l’Habitat du Sénégal (BHS), adhère à cette idée unanime. «Quoi qui arrive, l’intérêt du Djolof est prépondérant», assène-t-il.

Rappelons que lors des élections locales du 22mars 2009, le leader du MRD avait fait trembler l’actuel Ministre d’Etat et Directeur de Cabinet du Président de la république, Habib SY et son collègue de l’Environnement et de la Protection de la Nature DLK. Ainsi lors des dernières joutes électorales, la coalition locale du Benno Siggil Senegaal, avec à sa tête Aly Ngouille NDIAYE (ANG ND), n’avait été battue que de 198 voix d’écart, soit 2768 contre 2966.

Partant de ce score de tutoiement entre des challengers du terroir, les tenants du pouvoir local et d’Etat auront encore fort à faire en ces moments préélectoraux pleins de suspense. Et c’est dans la perspective d’un choix objectif que le leader du MRD a suggéré un état des lieux. A cet effet, des experts seront commis pour diagnostiquer les maux dont souffre le Département Administratif de  Linguère. Le travail sera ainsi consigné dans un document. Toujours selon Mr NDIAYE  la validation de ce cahier de charge par les candidats en lice est la condition sine qua non pour l’obtention de son soutien. «Je demanderai à la base de voter à leur guise, si jamais les leaders des formations politiques ne veulent pas satisfaire nos préoccupations», renchérit-il.

Parlant des tractations, le leader du Mouvement de la Renaissance du Djolof a informé de l’intérêt que son mouvement a cristallisé au sortir des joutes municipales. Car il a été depuis lors sollicité par des leaders politiques de renom. «Certains leaders m’ont sollicité: Djibo Leyti Ka de l’URD, Mata Sy Diallo de l’AFP, le Colonel Cissé, Idrissa Seck du Rewmi et Macky Sall de l’APR. Tranquillisez-vous, je respecterai toujours votre volonté», dit-il.

Tout ce qu’on peut retenir en est qu’il n’ya pas une seule voix qui s’est rangée derrière la coalition Sopi. C’est dire que les sympathisants et militants du “mouvement“ sont prêts à tout faire pour bouter hors du pouvoir les caciques du régime actuel très peu au fait des souffrances du peuple meurtri. Donc la tâche du MRD ne sera pas chose aisée. Car les deux Ministres d’Etat ont déjà commencé leur campagne déguisée et ne lésineront certainement pas sur les moyens nécessaires pour conserver leurs sièges au pouvoir libéral.

Massamba Ndiaye

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.