Le Consulat gĂ©nĂ©ral du SĂ©nĂ©gal Ă  Paris mouillĂ© par un prĂ©sumĂ© transfert de cartes d’électeurs vers les fiefs de l’Apr : Tout, sur les SMS compromettants

Un incident s’est produit, ce mercredi soir, au Consulat gĂ©nĂ©ral du SĂ©nĂ©gal Ă  Paris. Alors que, selon les informations de Actusen.com, les opĂ©rations de distribution des cartes venaient de prendre fin, Ă  17 heures, comme tous les jours, le Service du Consulat est accusĂ© d’avoir tentĂ© de dĂ©buter une autre opĂ©ration, au-delĂ  des heures rĂ©glementaires. Les SMS qui mouillent le Consulat.

Le Consulat gĂ©nĂ©ral du SĂ©nĂ©gal Ă  Paris est de plain-pied dans la tourmente. L’opposition l’accuse d’avoir prĂ©vu une opĂ©ration de tri de cartes Ă  partir de 18 heures. Il s’agit, selon toujours l’opposition, de “trier les cartes appartenant Ă  des militants de l’Alliance pour la RĂ©publique, Parti au Pouvoir, et de les convoyer dans les fiefs” supposĂ©s du camp prĂ©sidentiel, Ă  savoir Mantes-la-Jolie et les Mureaux.

L’idĂ©e Ă©tant de s’assurer que les militants Apr auront leurs cartes avant le jour de l’élection. C’est, en tout cas, ce que croient savoir les mandataires des diffĂ©rentes Coalitions de l’opposition auprĂšs du Consulat. Ces derniers, qui ont approchĂ© Actusen.com, disent, d’ailleurs, avoir dĂ©couvert le pot au rose, alors qu’ils s’apprĂȘtaient Ă  quitter les lieux, aprĂšs une journĂ©e de distribution des cartes.

Les trois filles qui ont vendu la mĂšche

«Nous avons vu trois filles et nous leur avons demandĂ© ce qu’elles faisaient ici, alors que c’est la fin de la distribution. Elles nous ont dit qu’elles avaient rendez-vous pour trier leurs cartes», rapporte Macoumba Sadji, candidat Ă  la dĂ©putation pour le compte de la Coalition « Manko Taxawu Senegaal ».

Sur un SMS Ă©manant d’un employĂ© du Consulat, que s’est procurĂ© notre source, le message est assez explicite. Dans ce message envoyĂ©, ce mardi, Ă  22h01, et qui semble ĂȘtre destinĂ© Ă  des jeunes militants de l’Apr, on peut lire : “je reviens vers vous concernant la mission de demain au Consulat.

Ce sera de 18h Ă  minuit, mercredi et jeudi. Toute personne n’étant pas sĂ»re de venir Ă  l’heure et de rester jusqu’à l’heure convenue doit m’en informer maintenant. RDV demain en bonne forme”.

Les teneurs des Sms de la discorde

Dans la foulĂ©e, un autre message souligne : “Merci de me confirmer votre prĂ©sence, en rĂ©pondant Ă  ce message”. En tout cas, pour l’opposition, qui dit n’ĂȘtre pas au courant de cette opĂ©ration de tri, c’est une “manƓuvre illĂ©gale”.

«C’est une fraude. Nous les avons pris la main dans le sac. Ça confirme ce que nous avons toujours dit. Le rĂ©gime veut voler les Ă©lections, le Consulat est lĂ  pour l’Apr», revient Ă  la charge l’opposition.

La Police française a pris position autour du Consulat général  du Sénégal à Paris

Les opposants disent avoir vidĂ© les lieux, aprĂšs avoir “fait Ă©chouer la tentative”. Mais, Ă  les en croire, ils ont laissĂ© sur place deux des leurs pour “surveiller les lieux, au cas oĂč
”.

Vers les coups de 19h55, le groupe d’opposants qui avaient vidĂ© les lieux a repris le chemin du Consulat. Ils venaient de recevoir un appel de leurs camarades sur place les prĂ©venant que “quelque chose se passe au Consulat”. Au moment oĂč ce texte est mis en ligne, Ă  22h32, heure de Paris, des opposants sont en route vers le Consulat pour, disent-ils, “en dĂ©coudre avec les fraudeurs”.

En attendant, la Police française vient de prendre position aux alentours du Consulat, comme si quelqu’un l’avait avertie. Comme ce fut le cas, lors de la manifestation pour la remise des cartes. La tension est vive, à quelques jours du scrutin du 30 juillet prochain, entre opposition et pouvoir.

Avec Actusen.com 

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.