La Constitution n’interdit pas à Macky Sall de briguer un troisième mandat en 2024 : le Pr Babacar Guèye repose le débat

La déclaration est de taille ! En effet, invité de l’émission Grand jury de ce Dimanche sur la Rfm, suivie par nos confrères de Actusen.com, Babacar Guèye a déclaré que Macky Sall pourrait briguer les suffrages des Sénégalais à la Présidentielle de 2024, s’il est réélu en 2019.

‘‘Aucune disposition de la loi ne dit clairement que le mandat en cours fait partie du décompte des deux mandats que l’actuel président doit avoir. Mais, si on applique, à la lettre, la Constitution, on peut considérer que ce mandat-ci ne fait pas partie du décompte.

Ce qui peut permettre au Président de briguer encore les suffrages en 2024 ? s’il est réélu en 2019’’, a jeté un pavé dans la mare le constitutionnaliste de renom.

Pour lui, il faudra mettre des dispositions transitoires, qui prévoient que le mandat en cours fait partie du décompte des deux mandats que le président peut avoir. Sinon, dit-il, le président pourrait briguer les suffrages en 2024’’.

Sauf que s’il se souvient du sort qui a été réservé à son prédécesseur Abdoulaye Wade entre 2011 et 2012, pas si certain que Macky Sall songe, une seule fois, et même en rêve, à franchir ce Rubicon.

Ousmane THIANE, Stagiaire (Actusen.com)

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.