COMMUNIQUE DE PRESS : ALIOUNE SALL PRESSENTI PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE EN REMPLACEMENT DE MOUSTAPHA NIASSE

A travers la presse, nous avons lu le communiqué de presse rendu public par le Maire de Guédiawaye Alioune SALL et l’oncle du président Macky SALL, Abdoulaye THIMBO Maire de Pikine qui ont maladroitement et difficilement tenté de démentir le président de Jubanti Sénégal Mamadou Mouth BANE. Rappelons que, lors du meeting de «Y’en a marre» du 07 Avril 2017, le président du mouvement citoyen Jubanti Sénégal a déclaré ceci : «Le Président Macky Sall veut mettre son frère Alioune Sall à la tête de l’Assemblée Nationale. C’est un projet familial murement réfléchi et validé par la famille SALL. Il en est capable parce qu’il a fait élire maire son beau-frère, son oncle et son frère. Pour empêcher ce coup d’Etat, tous les citoyens doivent s’inscrire, retirer leur carte et voter contre la liste de Benno Bok Yakar».
Dans le communiqué, l’oncle et son neveu disent : «L’opposition, dans sa volonté de nuire au Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, a repris du service». Alioune SALL et son oncle poursuivent leur plaidoirie en parlant «d’attaques calomnieuses» qui ont «pour cibles la famille présidentielle en général, et Aliou Sall, le maire de Guédiawaye, en particulier».
Alors, à leur avis, il s’agit «d’un mensonge gros et grossier consiste à faire croire qu’il y a un projet de dévolution familiale monarchique, avec comme premier acte, faire de Aliou Sall, Président de l’Assemblée nationale». Ainsi, l’oncle du Président et son frère ont décidé de «renoncer à notre investiture entant que tête de liste de BBY des départements de Pikine et de Guédiawaye aux Législatives du 30 juillet 2017 ».
Aucun leader de l’Opposition n’a parlé de ce projet de dévolution familiale à l’Assemblée, en dehors de Mamadou Mouth BANE, autant donc citer son nom clairement. ? Nous confirmons nos propos et tenons à ajouter ceci :
D’abord, le Président de Jubanti Sénégal réaffirme cette volonté politique de la famille SALL d’introniser leur fils Alioune SALL comme président de l’Assemblée du Sénégal. Cette décision a été prise à l’occasion d’une réunion de famille qui s’est tenue à Dakar. Le premier acte vers ce coup d’Etat sera la victoire de la liste de l’Apr à Guédiawaye parrainée par le Maire de la Ville et son frère Chef de l’Etat.
En plus, l’expérience que nous avons de la gouvernance politique immorale de l’actuel régime, prouve que rien ni personne ne peut freiner le président Macky SALL dans sa volonté de mettre son frère à la place de Moustapha NIASS. Car, foulant du pied l’éthique dans la pratique politique et privilégiant l’ascension politique et sociale de son frère, il a aidé ce dernier à devenir Président de l’Association des Maires du Sénégal (AMS) alors qu’Abdoulaye Diouf SARR était le candidat le mieux placé. Ensuite le président SALL a aidé son frère, son oncle et son beau-frère à devenir Maire respectivement à Guédiawaye, à Pikine et à Saint Louis. Alors, au vu de toutes ces agressions subies par la morale politique, qu’est ce qui empêcherait au Président SALL de poursuivre cette logique amorale de familiarisation de nos Institutions.
Ce communiqué de presse de la famille SALL, ne remet guère en cause ce projet de dévolution familiale au sommet du pouvoir législatif. Car n’importe quelle personne élue député est éligible à la présidence de l’Assemblée Nationale, la position sur la liste n’étant point déterminante dans le choix du futur remplaçant de Moustapha NIASS. L’essentiel c’est d’être sur les listes et de gagner. Qui veut-on tromper ?
Il faut lier ce projet de dévolution familiale à deux choses :
1-La volonté de la famille SALL de positionner leur fils Alioune SALL comme le dauphin naturel de son frère au sein de l’Etat (en cas d’élection, il sera la deuxième personnalité de la République après son frère) et du parti l’Apr
2-L’immunité parlementaire d’Alioune SALL visé par des plaintes à l’Ofnac et devant les juridictions internationales dans l’affaire Pétro Tim
SECRETARIAT NATIONAL DE JUBANTI SENEGAL

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.