Commission Climat et du Fonds Bleu du Bassin du Congo Ă  Brazzaville : Le Roi Mohammed VI, modèle d’engagement en faveur de la lutte contre les changements climatiques.

Le Roi du Maroc a prononcĂ©,  le 29 avril 2018, un discours lors du 1er Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission Climat et du Fonds Bleu du Bassin du Congo, qui s’est ouvert dans la capitale congolaise Brazzaville.
D’entrĂ©e, le Roi Mohammed VI a indiquĂ© que  le Maroc s’est toujours mobilisĂ© et a dĂ©ployĂ© l’expertise  acquise en matière de lutte contre les changements climatiques pour assurer la rĂ©ussite du projet ambitieux de transformer en opportunitĂ©s les dĂ©fis climatiques.
C’est pourquoi, le Souverain marocain a choisi de soutenir ce programme, car il est fondĂ© sur un nouveau paradigme qui rĂ©pond aux besoins prĂ©sents et futurs. Il s’appuie, en effet, sur des programmes intĂ©grĂ©s, inclusifs et solidaires de la nouvelle Ă©conomie bleue et verte.
Le Roi du Maroc a fortement signalé que « la dimension humaine devrait être placée au coeur de ce projet » ; le but étant de créer  « une dynamique vertueuse »,  indiquant que « le véritable enjeu est la sauvegarde et la valorisation d’un patrimoine africain précieux : le Fleuve Congo », un devoir envers les 200 millions d’Africaines et Africains qui vivent dans le Bassin du Congo.
Ainsi, pour le Souverain marocain, la mise en place de ce Fonds bleu doit s’accompagner de la mobilisation de tous les acteurs économiques et de la société civile, pour que s’engagent des actions concrètes d’atténuation et d’adaptation, et que soit garantie l’émergence d’un mode résilient de développement.
« Nous sommes résolus à mettre en œuvre des initiatives concrètes, susceptibles de préserver les droits des générations à venir », a dit le Souverain marocain, ajoutant que le Maroc œuvrera, sans relâche et avec détermination, pour la concrétisation des grands projets structurants du continent africain.
C’est pourquoi, « le dĂ©fi Ă©cologique ne doit plus ĂŞtre perçu comme une menace, mais comme une prioritĂ©. C’est le sens de notre engagement commun aujourd’hui, un engagement placĂ© sous les principes de la responsabilitĂ© partagĂ©e et de la solidaritĂ© panafricaine », a conclu le Roi Mohammed VI.
A noter qu’ont participĂ© Ă  ce premier Sommet du Fond bleu, outre le Roi du Maroc et le PrĂ©sident congolais, Paul Kagame (Rwanda et PrĂ©sident de l’Union africaine), Teodoro Obiang Nguema (GuinĂ©e Equatoriale), Macky Sall (SĂ©nĂ©gal), Joao Lourenço (Angola), Ali Bongo Ondimba (Gabon), Faustin Archange Touadera (Centrafrique), Mahamadou Issoufou (Niger), Alpha CondĂ© (GuinĂ©e) et Evaristo Carvalho (Sao TomĂ© et Principe). En revanche, la RĂ©publique DĂ©mocratique du Congo, le plus grand pays de la rĂ©gion et le seul que traverse tout le fleuve Congo, n’Ă©tait reprĂ©sentĂ© qu’au niveau ministĂ©riel.
Farid Mnebhi.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.