Le Ghana et le Mali ont assuré mardi la première place de leur groupe respectif, réussissant là où le Cameroun a échoué. Sanction immédiate: les tenants du titre, deuxièmes, affronteront le redoutable Nigeria dans le choc des 8es de la CAN.

Les Black Stars éclipsent les Lions

Les Lions indomptables, tenus en échec par le Bénin (0-0) à Ismaïlia, ont été doublés dans la poule F sur le fil par les Black Stars, vainqueurs dans le même temps de la Guinée-Bissau (2-0) à Suez. La sélection des frères Ayew a le même nombre de points (5), la même différence de buts (+2) mais une meilleure attaque (4 buts marqués contre 2). Le coup est sévère pour les coéquipiers d’Eric-Maxim Choupo-Moting, qui devront défendre leur trophée dans une partie de tableau compliquée: d’abord face au Nigeria samedi, puis éventuellement contre l’Egypte en quarts. Ils paient cher leur manque d’efficacité en attaque. « On doit s’améliorer dans plusieurs détails, notamment en attaque. On doit être plus intelligents pour se créer plus d’occasions », a concédé le sélectionneur Clarence Seedorf.

Le buteur Steve Mounié, le leader du Bénin, a lui aussi du mal à peser mais ses problèmes passent en second plan: pour leur quatrième participation, c’est la première fois que les Ecureuils verront la phase finale! Avec trois points, l’équipe de Stéphane Sessègnon s’est qualifiée en terminant parmi les quatre meilleurs troisièmes…sans avoir gagné de match! « On essaiera de gagner ce premier match au prochain! Mais ça deviendra plus difficile », a reconnu le coach Michel Dussuyer. En effet, ça sera plus difficile, face au Maroc d’Hervé Renard, samedi au Caire. Puissance du continent, le Ghana, qui a atteint le dernier carré lors des six dernières éditions, s’appuie elle sur son expérience. Elle a accéléré au bon moment, après deux premières prestations sans promesses. Ses deux meneurs Jordan Ayew (46) et Thomas Partey (72) ont sonné l’heure du réveil face à la modeste Guinée-Bissau. Les Black Stars joueront en 8es contre la Tunisie, lundi à Ismaïlia.

Le Mali plane, la Tunisie dans un trou de souris

Même sans plusieurs cadres mis au repos, dont l’attaquant Moussa Marega remplaçant, le Mali ne s’est pas accordé de répit. Une belle frappe du défenseur de Lens Amadou Haïdara (37e) lui a donné un succès logique contre l’Angola (1-0), et la première place du groupe E, dans la soirée à Ismaïlia. Les Aigles, avec leur belle génération, portent avec eux beaucoup de promesses. Il faudra passer des promesses à l’acte face à la Côte d’Ivoire de Nicolas Pépé, lors d’un alléchant huitième de finale à Suez, lundi. La Tunisie de Wahbi Khazri et Naïm Sliti est également ambitieuse. Mais son premier tour laisse à désirer: elle passe en 8es par la petite porte, après un troisième match nul face à la modeste Mauritanie (0-0), à Suez. Face au Ghana en 8es, la sélection d’Alain Giresse devra absolument montrer un meilleur visage pour espérer avancer dans le tournoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Africa Mercy, tout savoir sur le navire-hôpital qui va soigner 3000 Sénégalais gratuitement

Le navire-hôpital Africa Mercy, qui séjourne actuellement au Sénégal dans le cadre d’une m…