Belle déculottée diplomatique algérienne prise à Addis-Abeba

La propagande du polisario a perdu énormément de son lustre et ses miliciens et ses activistes sont de plus en plus indésirables partout.
Ainsi, l’AlgĂ©rie et l’Afrique du Sud se sont-elles entĂȘtĂ©es Ă  vouloir imposer la prĂ©sence du polisario lors du sommet Union Africaine-Union EuropĂ©enne (U.A-U.E), prĂ©vu les 29 et 30 novembre 2017 Ă  Abidjan, en CĂŽte d’Ivoire.
C’est pourquoi, lors de la rĂ©union extraordinaire du Conseil ExĂ©cutif de l’Union Africaine (U.A), tenue mi-octobre 2017 Ă  Addis-Abeba (Ethiopie), le ton est montĂ© d’un cran entre le Maroc, d’une part, et les sĂ©paratistes polisariens et leurs alliĂ©s, d’autre part, quant Ă  une participation ou non des pseudos reprĂ©sentants de l’entitĂ© fantoche qu’est la pseudo-rasd au sommet U.A-U.E.
En effet, la dĂ©lĂ©gation marocaine, conduite par Monsieur Abdelkrim Benatiq, Ministre dĂ©lĂ©guĂ© aux Affaires EtrangĂšres chargĂ© des Marocains RĂ©sidents Ă  l’Etranger et des Affaires de la Migration, a refusĂ© la prĂ©sence des polisariens Ă  ce sommet U.A-U.E car ils ne bĂ©nĂ©ficient d’aucune souverainetĂ©.
S’en sont suivis des Ă©changes houleux suite auxquels les diffĂ©rentes parties ont dĂ©cidĂ© de charger le PrĂ©sident de la Commission de l’UA de poursuivre les consultations pour trouver un terrain d’entente dans un dĂ©lai de 10 jours.
Quant Ă  la CĂŽte d’Ivoire, pays organisateur de ce sommet, son PrĂ©sident, Monsieur Alassane Ouattara, refuserait Ă  inviter en son pays, la pseudo- RĂ©publique Arabe Sahraouie DĂ©mocratique pour ĂȘtre en conformitĂ© avec la position de l’ONU qui ne reconnaĂźt ni l’autonomie du Sahara Occidental ni la RASD.
Quoi qu’il en soit, force est de constater que les responsables algĂ©riens tentent par tous les moyens de faire capoter ce sommet U.A-U.E d’Abidjan, avec l’aide bien entendu des dirigeants-sud africains pour glaner une petite victoire diplomatique que sa presse s’empressera de grossir.
Mais ce jour n’arrivera pas, et une nouvelle dĂ©faite diplomatique algĂ©rienne s’annonce en fanfare car l’Afrique se doit de soulager la vie des populations encore confrontĂ©es Ă  la prĂ©caritĂ©, aux conflits et aux crises sans occulter le terrorisme, l’extrĂ©misme violent et le drame de l’immigration.
Pauvre AlgĂ©rie, vous vous ĂȘtes endormie suite aux appĂ©tits mafieux de tes dirigeants et de ta jeunesse dĂ©sespĂ©rĂ©e, en quĂȘte lĂ©gitime de travail. BĂątir un pays, celĂ  se fait debout, non avec des pĂ©trodollars et des mercenaires tels que les terro-polisariens et autres groupes terroristes que les responsables algĂ©riens manipulent en sous-main en Afrique et en Europe.
Farid Mnebhi

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.