« Barsa mba Barsakh »: 31 Sénégalais dont 3 filles périssent sur les côtes marocaines

Selon le quotidien l’Observateur de ce mardi, une trentaine de Sénégalais ont péri sur les côtes marocaines vers la fin du mois dernier. Ils étaient en partance pour l’Europe à bord d’embarcation de fortune.

« Soixante douze (72) émigrés clandestins ont trouvé la mort dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 octobre 2012, au lendemain de la fête de l’Aïd El Kébir (Tabaski).

En effet, deux pirogues remplies de candidats à l’émigration clandestine à destination de l’Europe ont chaviré au large de Nador, une ville portuaire du Nord-Est du Maroc. Parmi les morts, il y a eu 31 Sénégalais, dont 3 filles.

Les autres morts sont des Marocains, des Algériens, des Egyptiens, des Somaliens, des Nigérians, des Ghanéens… Les rescapés ont été acheminés à Tanger (Maroc) par les policiers espagnols, à l’exception d’une Sénégalaise qui traînait une grossesse, selon des témoins.

Les corps des victimes sont aujourd’hui entreposés dans des morgues à Tanger. Certains Sénégalais, ayant perdu des proches, cherchent des moyens pour rapatrier les corps à Dakar », lit-on dans l’Observateur.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.