Interviewé par CNN sur ses deux mandats passés à la Maison Blanche, Barack Obama est revenu sur le racisme dont il a été victime.


Barack Obama a fait le bilan de sa présidence des États-Unis, avant l’investiture officielle de Donald Trump en janvier prochain. Et l’un des enseignements tirés est qu’il a été confronté au racisme, même au sein du bureau ovale. Ses détracteurs ? Les « birther », des personnes qui mettent en doute ses vraies origines : selon eux, Obama est né au Kenya, et non pas à Hawaï. « Le concept de race en Amérique n’est pas seulement génétique, c’est culturel. C’est cette notion d’un peuple qui a l’air différent par rapport à la majorité, souffrant d’une oppression terrible. Mais qui d’une certaine manière est capable de faire, en dehors de ça, une musique et une langue, une foi et un patriotisme », a-t-il déclaré à la CNN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Empêchement ou de démission : « Cissé Lô suppléera le Président Sall », dit Aliou Souaré

Aliou Souaré, député à l’Assemblée nationale, annonce Moustapha Cissé Lô à la tête du pays…