L’intellectuel sénégalais interroge les raisons de l’adhésion du Sénégal aux accords tant décriés.

Sur sa page Facebook, l’auteur du récent «Afrotopia» prend nettement position:

«Les APE, tels qu’ils sont proposés par l’UE au pays de la CEDEAO vont clairement à l’encontre de nos intérêts économiques et sociaux. L’impact négatif et multidimensionnel sur nos économies ne fait aucun doute chez la plupart des économistes qui travaillent sur la question.

Qu’est ce qui explique que le Président de la République du Sénégal, dont la mission est d’œuvrer pour l’intérêt collectif de la nation sénégalaise et par delà celui de la CEDEAO qu’il dirige actuellement, non seulement accepte de les signer, mais essaie de rallier les pays de la CEDEAO réticents (Nigéria, Gambie) à sa cause? Quelles sont les logiques qui sous-tendent ce choix de défendre aussi ouvertement des intérêts qui ne sont pas les nôtres ?
Cette question doit être débattue dans l’espace public par les économistes afin d’amener notre opinion à peser de tout son poids pour que le gouvernement sénégalais revienne sur sa décision. Il y a encore des espaces d’action : éclairer l’opinion et surtout les députés sénégalais sur les enjeux de ces accords et les appeler à une prise de décision lucide, informée et conforme à nos intérêts. L’accord n’est pas encore ratifié, il demeure un espace de lutte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Vidéo – Incroyable : Sadio Mané doit sa réussite à un jardinier…

Mady Touré, fondateur de Génération Foot, était l’invité de Talents d’Afrique. Il a racont…