Après sa victoire sur Tapha Tine dimanche dernier, Ama Baldé songe déjà à son prochain combat contre Gouye Gui. Avec six points, le jeune champion de Pikine n’a besoin que d’une victoire pour remporter le tournoi de la Télévision numérique (Tnt). Battu par Gouye Gui en 2012, Ama Baldé confie être devenu mature et se dit prêt à remporter le tournoi, son seul objectif. Rencontré hier à son domicile, le fils du défunt Falaye Baldé est également revenu sur son combat victorieux contre Tapha Tine de l’écurie Baol Mbollo.

Comment expliquez-vous votre victoire sur Tapha Tine, considéré comme le favori du tournoi ?Par la grâce de Dieu. Je ne suis pas plus fort que Tapha Tine. C’était mon jour. C’est vrai que j’ai cru pouvoir le battre. J’avais la motivation, le désir et l’envie de sortir victorieux de ce combat. C’est peut-être ce qui a rendu facile la tâche. Il y a aussi l’apport de mon grand frère, Jules Baldé qui me réveillait à des heures tardives pour aller à l’entraînement. On a commencé à préparer ce tournoi depuis longtemps. Et Jules Baldé n’a cessé de me dire que pour battre Tapha Tine, je ne devais pas avoir peur de lui. J’étais vraiment prêt lors de ce combat.

D’aucuns pensent que Tapha Tine vous a minimisé. Avez-vous senti cela ? Je ne le pense pas. Tapha Tine est un champion et il pouvait aussi me battre. Mais j’ai cru en moi. C’est un lutteur que j’ai appris à connaître en suivant ses combats. Peut-être que lui n’a jamais intégré qu’il allait un jour me croiser. Peut-être qu’il ne me connaissait pas assez. Je ne lui ai pas laissé le temps de réfléchir. J’ai réduis sa marge de manœuvre.

Il ne vous reste qu’une victoire pour remporter le tournoi. Ce sera contre Gouye Gui qui vous a battu il y a 3 ans ?J’étais jeune lorsque Gouye Gui me battait lors de notre premier combat en 2012. J’avais pêché par une fougue de jeunesse. J’ai entre temps grandi. Ce combat perdu contre Ness et Gouye Gui, deux poids lourds ont fait de moi le vrai lutteur que je suis aujourd’hui. J’ai tiré les enseignements de ces contre-performances. Je suis même devenu mature et je lutte avec mon intelligence et ma conscience. J’ai mis au placard cette fougue de jeunesse et Gouye Gui en saura quelque chose. Je croyais être plus fort que Gouye Gui. Je viendrai avec de la force et une bonne condition physique. Je viens rectifier les erreurs que j’avais commises.

Gouye Gui promet de vous battre une seconde fois ?C’est son souhait ! La réponse que je lui servirai, je réserve ça pour le jour du combat. Je sais comment m’y prendre pour remporter ce duel et comptabiliser les 9 points que je promets à mes fans. Gouye Gui est un lutteur dont je connais les points forts et les points faibles. C’est un combat que je prends très au sérieux. J’aurai en face de moi un champion. Sa victoire sur Zoss ne m’a pas surpris. C’est un bon bagarreur. Mais qu’il sache que je serai prêt pour déjouer ses plans.

Si vous remportez ce tournoi, souhaiteriez vous rencontrer le vainqueur du combat Bombardier-Modou Lô ?Je veux d’abord remporter le tournoi avant de passer à autre chose. Mais si j’arrive à gagner le trophée du tournoi de la Tnt, je ferai une conférence de presse où les anciennes gloires de la lutte à Pikine décideront de mon prochain adversaire.

On dit que vous êtes le lutteur le mieux payé du tournoi avec 190 millions francs Cfa ?Ce n’est pas le cas. Tapha Tine a le plus gros cachet. Je ne vais pas avancer de chiffres. Et je ne peux pas avoir plus que lui dans la mesure où il a battu le Roi des arènes, Bombardier. Mon objectif est de ne plus connaître de défaite. J’en ai déjà deux comme mon défunt père, même s’il avait plus de combats que moi.
On dit que votre proximité avec Balla Gaye 2 serait à l’origine du différend avec Eumeu Sène ?Il n’y a aucun problème entre Eumeu Sène et moi. Ceux qui pensent qu’il y a des bisbilles entre nous se trompent. Eumeu Sène reste un grand frère. Il a sa carrière, j’ai la mienne. Il n’y a aucun rapport d’animosité entre nous. Comme avec bon nombre de lutteurs. Balla Gaye m’a appelé pour prier pour moi et m’a conseillé de faire des sacrifices. J’ai reçu le coup de fil de Tyson qui a prié pour moi.

Lequotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

AUJOURD’HUI: 17 septembre 2018, décès d’Aly Saleh, premier maire de Dahra Djolof

Aly Saleh est l’une des identités remarquables de la commune de Dahra Djolof qu’il a dû re…