Aly Saleh Diop, tête de liste départementale manko taxawu senegaal : « Voter pour notre coalition c’est participer à la mise sur-pied d’une assemblée nationale de rupture »

La tête de liste départementale de la coalition manko taxawu Senegaal a jugé « négatif » le bilan de l’assemblée nationale sortante. « Les sénégalais ont été déçus car toutes les lois qui ont été votées ont été à l’initiative du gouvernement » dit, Aly Saleh Diop, en marge d’une visite de proximité qu’il a effectuée, dans la commune de Dahra, dans le cadre de la campagne électorale.
Or, pour lui, le propre d’une assemblée nationale, c’est d’initier des lois parce que les députés sont ces personnes-là qui vivent avec les populations et ont la charge de recueillir leurs besoins de les porter vers l’exécutif.
A son avis, le système est fait de sorte que l’assemblée nationale a joué très faiblement son rôle. Parce que explique-t-il, il y a une prégnance de l’exécutif sur le législatif car, dit-il, c’est le président de la République qui choisit ses hommes, de ce point de vue, les députés n’ont pas joué pleinement leur rôle dans le contrôle de l’activité du gouvernement.
Ainsi, Aly Saleh Diop a appelé les sénégalais à voter en faveur de la coalition manko taxawu Senegaal car, il promet qu’ une fois élu, il veillera à ce que des ruptures soient faites en faisant en sorte que le député du Sénégal et du Djoloff en particulier puisse être à l’écoute des populations pour pouvoir jouer le rôle clé dans le processus de développement économique, social.
A son avis, une opposition majoritaire à l’assemblée nationale, pourra jouer le rôle d’ avant- gardiste afin de permettre au gouvernement d’être beaucoup plus attentif, en disant qu’il faut que toutes les lois puissent répondre aux préoccupations sans quoi, elles pourront être rejetées
« Sous ce prisme, les populations du département de Linguère puissent voter pour notre liste pour apporter de la valeur ajoutée dans la gouvernance au niveau du Sénégal »a-t-il promis.
Aly Saleh Diop se dit très optimiste de remporter les 02siège, mis en jeux dans le département. Parce que, pense-t-il, qu’il a en face un gouvernement qui a échoué. « Ils n’ont pas fait très honnêtement quelque chose qui puisse nous inquiéter »
Pour finir, M. Diop invite les djoloff-djolloff à pouvoir bien réfléchir et de se dire que le choix qu’ils vont faire le 30 juillet dépendra pour une grande part de l’avenir du Sénégal et du Djoloff, en particulier.
Ndèye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.