Aly Ngouille Ndiaye sur le 5e Forum Isid : « les petites et les Moyennes entreprises se portent bien au Sénégal »

Le cinquième Forum Industriel inclusif et durable (Isid) sur le développement co-organisé par le gouvernement du Sénégal et l’Onudi, a été ouvert ce lundi, à Dakar par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne. En effet, selon les organisateurs, il s’inscrit dans la continuité des évènements précédents mais introduit cette fois-ci, une journée consacrée à la promotion des investissements, tout en prenant compte pour une première fois, une tournure régionale.

Selon Aly Ngouille Ndiaye, l’objectif de ce Forum est de monter à travers le modèle d’industrialisation du Sénégal, la pertinence du concept Isid pour l’élaboration et la mise en œuvre de projets industriels. Il fournira également dit-il, une opportunité d’échanges sur les solutions et mécanismes de déploiement du modèle Isid dans la région de l’Afrique de l’Ouest et les autres régions de l’Afrique.

Ce, grâce à la politique du Plan Sénégal Emergent (Pse) mise en œuvre depuis deux ans en parfaite collaboration avec l’Onudi qui a permis d’arriver à ces  résultats assez encourageants.

«Lors du 4e Forum de Vienne, le Sénégal a fait une  bonne présentation ce qui justifie que l’Onudi nous demande d’organiser ce 5e Forum», a expliqué Aly Ngouille Ndiaye qui se réjouit du choix porté sur notre pays. Car, ce choix dit-il, a aidé sur le plan conceptuel.

Aly Ngouille Ndiaye : « point de développement sans industrialisation »

«On ne peut pas avoir de développement durable sans l’Industrie. C’est l’industrie qui crée à la fois de la valeur ajoutée et des emplois stables. L’industrie a montré ses preuves en Occident, en Asie et naturellement, nous pensons que c’est le tour de l’Afrique grâce à l’accompagnement de l’Onu pour le développement des pays les moins avancés», a insisté le ministre de l’Industrie et des Mines.

Par ailleurs, s’agissant du développement des Petites et moyennes entreprises (Pme), Aly Ngouille Ndiaye est d’avis que le Sénégal est la bonne voie puis le régime de Macky Sall est en train «d’expérimenter un cas d’école. C’est d’ailleurs, poursuit-il, ce qui montre la satisfaction de l’Onudi à organiser ce 5e Forum à Dakar en invitant la sous région dont les Institutions comme la Cedeao et  Uemoa pour prendre l’exemple sur le Sénégal», a-t-il ajouté tout en reconnaissant que des difficultés existent dans le secteur.

«Les défis sont importants puisque nous avons un tissu industriel qui connait des difficultés. Toutefois, il faut remettre le tissu industriel sur les rails : diagnostiques ses maux, faire mise à niveau des entreprises et lutter contre les fraudes et les contrebandes. Ce, pour que notre industrie puisse accéder non seulement sans beaucoup de difficultés sur le marché régional. Mieux, aller dans le marché de l’exportation. Une fois ce défi est fait, il faut préserver ce qui est déjà là et faire de sorte qu’il y ait attractivité pour que d’autres industries pour que d’autres industries puissent venir et explorer le marché occidental», a instruit Aly Ngouille Ndiaye afin de conquérir les marchés internationaux dont la consommation est estimée à 50% et à une semaine de Dakar de mer de Dakar.

Gaston MANSALY (Actusen.com)

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.