Aliou Sall a été porté, hier dimanche, à la tête de l’Association des maires du Sénégal. Il considère cette nouvelle mission comme un sacerdoce. Car, « cette journée du 18 janvier revêt pour lui un caractère historique ».

« L’Ams me donne l’opportunité de partager, de faire connaitre et reconnaître et de mieux accompagner notre noble mission. Pour la toute  première fois, la République entière incarnée par les maires se retrouvent réunis sans distinction, discrimination liée à sa ruralité ou son urbanité », a fait savoir le tout-nouveau président de l’Ams devant ses pairs.

« Pour la premier fois, poursuit-il, il n’y a pas de maires ruraux, de maire de banlieue, de maire urbain, il n’y a pas de maire de commune mixte, il n’y a pas de petit ou de grand maire, il n’y a que des maires à part entière ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

AUJOURD’HUI: 17 septembre 2018, décès d’Aly Saleh, premier maire de Dahra Djolof

Aly Saleh est l’une des identités remarquables de la commune de Dahra Djolof qu’il a dû re…