Source Lequotidien
Par Badé SECK

La question de la crise gambienne s’est invitée à la cérémonie officielle du Gamou annuel de Mbeuleukhé. Le porte-parole de la famille religieuse de Feu El Hadji Daouda Dia ne dit pas non à une intervention militaire en Gambie si Yahya Jammeh refuse de rendre le pouvoir à Ada­ma Barrow, le Président élu.

Pour Aliou Dia, c’est un «impératif» que le Sénégal agisse si des institutions comme les Nations unies et la Cedeao lui donnent feu vert. «Le Sénégal est un pays souverain, respectable et respecté qui fait partie de ces institutions. Si des résolutions décident d’une intervention, le président de la République sera tenu d’y répondre. Le Peuple doit être soudé derrière lui», a  dit le haut conseiller. En revanche, souligne le maire de Mbeuleukhé, «il ne peut y avoir des difficultés en Gambie et que le Sénégal en soit épargné». C’est pourquoi, il estime que notre pays doit participer à tout effort de consolidation de la paix en Gambie.
bseck@lequotidien.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Sommes nous devenus une société criminogène ?(Mamadou Ndao)

La question dérange inévitablement. Elle peut même heurter certaines sensibilités mais mér…