La théorie de la Troisième Candidature aux élections présidentielles trouve la jeunesse africaine mal préparée à prendre la relève. Mais pourquoi tant d’égoïsme qui peut même mener le continent vers des guerres civiles, encouragées par des organisations internationales qui regardent faire et souvent même, sont complices de certaines puissances occidentales?
Les mandats de trop doivent être évités à tout prix ! Pourquoi chercher coûte que coûte à conserver le pouvoir ? Pourquoi procéder à des modifications de Constitution pour asseoir des légitimités illégales ? Ceci est l’œuvre de certains chefs d’États africains influencés par des puissances occidentales afin de déstabiliser toute une nation à des fins personnelles ou patrimoniales. Ils oublient alors le principal devoir du premier citoyen qu’est le Chef de l’Etat qui se doit d’être engagé et dont les actions devraient être pour le bien et le bonheur de la population tout entière.
Voilà pourquoi on parle de manière récurrente de l’affaiblissement du système démocratique en Afrique. A mon avis, deux mandats suffisent largement pour un chef d’État régulièrement élu. Il faut savoir quitter à temps et laisser la place aux autres.
Nous serons tous coupables si nos pays tombent dans le chaos et l’anarchie car, comme le dit un adage bien connu, » Qui ne dit mot consent ».
Il vaut mieux prévenir que de guérir. N’allumons pas le feu qu’on ne saura maîtriser.
Un bon citoyen patriote restera toujours amoureux de sa nation, de son pays.
Cultivons donc la paix en mettant tout en œuvre pour qu’elle soit durable car sans la paix rien ne peut se bâtir de solide..
Non au troisième mandat du Président si ne ce n’est pas prévu par la Constitution.
Vive l’Afrique démocratique et unie
IBRA OUMAR LY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Dahra Djoloff:Les Fortes pluies: le pan d’une chambre s’affaisse sur un septuagénaire

On ne le dira jamais assez,les pluies diluviennes qui se sont abattues dans le  dépar…