Les populations de communes de Labgar et Dodji dans le département de Linguère, ont des peines énormes pour vaquer à leurs occupations quotidiennes ces temps-ci. Pour cause le pont de Dodji, d’une importance capitale dans la circulation car tous les voyageurs en provenance du Fouta comme du Djolof, empruntent cet axe à destination des nombreux marchés hebdomadaires, s’est affaissé à cause des eaux pluviales qui se sont abattues la semaine dernière. Pour soulager ces populations des communes de Labgar et de Dodji, des souffrances, le FERA (fonds d’entretien routier autonome) a constaté de visu les dégâts et promis la réhabilitation sous peu.

« Le FERA, en convention avec la commune de Labgar depuis deux ans, travaille pour la réhabilitation et le maintien du tronçon Linguère-Labgar, long de 45 Km. Les fortes pluies (128mm) qui se sont abattues dans les 2 communes, ont coupé le pont de Dodji, empêchant la circulation normale des personnes et des véhicules » a laissé entendre le maire de Labgar Idrissa Diop qui a sollicité leur appui de façon urgente pour sortir de cet enclavement.

Selon lui, « nos populations sont dans le réel besoin pour accéder aux structures de santé, pour se rendre aux marchés hebdomadaires afin d’écouler leurs produits ».

Il a informé que pour la première fois, la commune de Labgar a reçu de telles pluies, occasionnant des dégâts énormes car les eaux ont englouti plus de 140 cases en banco.

Pour le sous-préfet de Dodji, Aliou Ba, « sans ce pont les deux communes se trouvent véritablement dans une situation d’enclavement total . C’est une piste bien empruntée par ce que ceux qui viennent du Fouta, transitent ici pour aller dans les autres localités du département de Linguère. Donc ce tronçon constitue une étape importante dans la circulation ; c’est pourquoi d’ailleurs, les populations demandent à ce que le pont et la piste soient repris ».

« Aujourd’hui, nous sommes venus ici au nom du FERA ,( fonds d’entretien routier autonome) mis en place par l’Etat du Sénégal pour assurer la recherche et le financement de l’entretien du réseau routier . L’objet de notre visite est de constater de visu les dégâts qui ont entraîné un enclavement total des communes de Labgar et de Dodji. C’est pour traduire la vision du chef de l’Etat qui est de permettre à toutes les populations du pays de pouvoir se déplacer dans de très bonnes conditions, dans le confort et la sécurité » a dit l’ingénieur routier de FERA, Bass Faye.

Nous essayerons de trouver une solution d’urgence avec les autorités et les structures compétentes afin de réhabiliter et de désenclaver ces deux communes .

Masse Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

AUJOURD’HUI: 17 septembre 2018, décès d’Aly Saleh, premier maire de Dahra Djolof

Aly Saleh est l’une des identités remarquables de la commune de Dahra Djolof qu’il a dû re…