Affaire Karim Wade : Pour le maire de Thiamène-Pass, Moussa Ndiaye «…La CREI doit pour suivre la traque des biens mal acqui…, la plus grosse erreur de Macky Sall serait une grâce prĂ©sidentielle… »

Le verdict de la cour de répression de l’enrichissement illicite(CREI), condamnant Karim Wade à 6ans ferme et une amende de 138milliards de francs Cfa, alimente les débats. C’est ainsi, comme beaucoup de leaders de la scène politique nationale, le maire de la commune de Thiamène-Pass Moussa Ndiaye ne peut pas s’empêcher à piper mot sur cette affaire qui continue de soulever des vagues commentaires.
Moussa Ndiaye s’entretient avec Ndéye Mingué SECK

Mr le maire le verdict est tombé Karim Wade est condamné à 6ans de prison et doit payer 138milliards de francs. Comment appréciez-vous cette mesure de la CREI ?
Mon appréciation est simple. Les gens ont l’habitude de dire qu’on ne commente jamais une décision de la justice sauf pour dire que c’est injuste. Cela veut dire quoi ? Je pense qu’il était du ressort d’un juge de prononcer un verdict, il l’a fait donc on ne peut que se contenter de ce qui a été prise. Aujourd’hui je comprends aisément qu’il y’ait des agissements sur le plan politique. Ces des decisions qui sont commentées suivant le camp où l’on est. Parce que si on est du PDS c’est quelque chose qu’on va accueillir défavorablement et pour d’autres non. Mais je pense que les sénégalais doivent savoir raison gardée. S’il est avéré que le sieur dont il est question, Karim Wade a au moins abusé des deniers publiques quand même il mérite la prison. Le juge a apprécié, il juge fermement que Karim doit passer 6 ans en prison on ne peut que lui concéder cela pour vraiment respecter sa décision.
Quelle suite donnez-vous au procès de Karim Wade?
Je suis d’avis que ce procès devra servir de quelque chose. Rappelez-vous qu’Alioune Ndao avant de quitter la CREI avait fait comprendre aux sĂ©nĂ©galais que Karim Wade n’était pas le seul Ă  ĂŞtre citĂ© dans cette affaire d’enrichissement illicite. Par consĂ©quent aujourd’hui, il y’a 25 autres dossiers qui attendent au niveau de la CREI je pense qu’il faut rĂ©chauffer tous ces dossiers lĂ  pour que les sĂ©nĂ©galais puissent comprendre qu’en rĂ©alitĂ© que le procĂ©s Karim Wade n’était pas du tout une affaire politique. A cela nous attendons de l’Etat d’équilibrer les choses parce qu’ aujourd’hui s’il s’agit de Karim Wade ou d’un dignitaire du parti dĂ©mocratique sĂ©nĂ©galais, un traitement Ă©gaux Ă  tout le monde est l’attente des sĂ©nĂ©galais.
Les sénégalais qui ont été cités doivent répondre à la CREI pour que les sénégalais puissent être édifiés davantage.
Comment apprécierez-vous une grâce présidentielle pour Karim Wade ?
Si je devrais donner un conseil au prĂ©sident Macky Sall, je lui aurais dĂ©conseillĂ© fermement une grâce prĂ©sidentielle. Car il s’agit d’une affaire d’Etat. La CREI est en train disons de faire des investigations parce que simplement, elle a jugĂ© que ce sont des deniers publiques qui ont Ă©tĂ© dĂ©tournĂ©s. A mon avis c’est Karim Wade face au peuple sĂ©nĂ©galais et non face Ă  Macky Sall.S’il devrait avoir une grâce ce serait celle du peuple et non du prĂ©sident.
Ndéye Mingué SECK

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.