Affaire Jaxaay : pourquoi Galaye Ndiaye, frère du ministre Aly Ngouille Ndiaye n’est pas allé en prison ?

L’entrepreneur, patron de SCI qui avait gagné un marché de construction de logements au Plan Jaxaay  est le rescapé dans le dossier pour lequel quatre personnes dont le responsable libéral, Abdoul Aziz Diop sont envoyées en prison par le doyen des juges. Dans un entretien qu’il a accordé à nos confrères de « L’observateur », le frère de même père et même mère que le ministre de l’Energie, Aly Ngouille Ndiaye explique pourquoi il n’a pas été retenu dans les liens de la détention.

« Il m’est reproché d’avoir détourné plus de 66 millions FCFA ou d’avoir été complice dans le cadre de l’exécution d’un contrat de construction de logements que nous avions signé avec l’Etat. Et pour éviter tout amalgame, mes conseils et moi avons préféré consigner l’intégralité du montant comme le prescrit la loi », précise Galaye Ndiaye. Sur les raisons qui l’ont poussé à consigner, l’entrepreneur, patron du SCI laisse entendre : « nous contestons l’intégralité des faits. Nous avions un contrat de 250 millions FCFA, et sur cette somme, nous avons reçu une avance de 39 millions FCFA qui a été entièrement cautionnée par la Banque de l’Habitat. J’ai déposé une caution de 66 millions FCFA devant le juge et au moment où je vous parle, « Jaxaay » me doit un décompte de 23 millions FCFA net », renseigne-t-il en soutenant que « c’est l’Etat qui me doit de l’argent. J’en suis à 207 millions FCFA de travaux déjà effectués, alors que je n’ai reçu que 163 millions FCFA ».

Le frère du ministre de l’Energie qui a opté pour le cautionnement et non pour les contestations sérieuses établit que ces dernières « se présentent doublement ».  « A cette étape de la procédure, logiquement, on devrait, soit consigner, soit être placé sous mandat de dépôt. On a préféré consigner et après, nous battre sur le terrain judiciaire », a-t-il argumenté
 

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.