« En 48 heures, au moins 13 sénégalais ont perdu la vie. Auourd’hui, l’impression la plus partagée est que les sénégalais ne se sentent plus en sécurité. Puisque, des malfrats peuvent vous agresser à tout moment, dans votre propre maison. Comme à l’université de Bambey« , a dénoncé Moustapah Diop dans l’émission Remue-ménage ce dimanche, sur la Rfm.

« Ce n’est pas pour rien qu’on dit que le ministre de l’Intérieur est le premier flic du Sénégal« , fait-t-il savoir

Pour lui, le ministre de l’Intérieur est le premier garant de la sécurité des citoyens :  « Il doit assurer, le premier, la sécurité des sénégalais, non pas passer tout son temps entre les quatre murs des bureaux, des pourparlers en à finir avec les partis politiques. »

Selon le journaliste de Walfadjiri, « le temps de la politique doit clore pour les vraies questions qui préoccupent les Sénégalais, laissés à eux même par les autorités. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Linguère : Elles découvrent leur mari mort, pendu à un arbre

Les habitants du village de Bélél Héndé situé à 15 km de la commune de Labgar (département…