De nombreux accidents particulièrement meurtriers se sont produits dans la région de Fatick. Selon l’As, rien que sur l’axe Ndiosmone-Ouyal Sandé, on répertorie de janvier 2019 à maintenant 443 blessés dont 165 graves et 43 pertes en vies humaines.

Une situation alarmante, aux yeux du gouverneur de Fatick, Seynabou Gueye qui a convoqué d’urgence le comité régional de circulation. La rencontre a permis de situer la responsabilité et de préconiser des mesures afin de réduire considérablement les risques d’accident, à défaut de les éliminer totalement. Il est apparu, selon le gouverneur, que le facteur humain occupe une place essentielle dans cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

L’inspecteur Idrissa Samb est l’invité du 131e numéro de Pencum Djoloff