Une 5ème visite officielle Ă  Abidjan du Roi du Maroc, nouveau tĂ©moignage de l’excellence des relations maroco-ivoiriennes

ArrivĂ© pour une visite officielle de Travail et d’AmitiĂ©, le 26 novembre 2017, Ă  l’aĂ©roport international « FĂ©lix HouphouĂ«t-Boigny » d’Abidjan, le Roi Mohammed VI a Ă©tĂ© accueilli chaleureusement par le PrĂ©sident ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, qui Ă©tait accompagnĂ© de la Première Dame de CĂ´te d’Ivoire, Madame Dominique Claudine, ainsi que par le peuple ivoirien et par les membres de la communautĂ© marocaine installĂ©s dans ce pays.
Après une brève pause au salon d’honneur de l’aĂ©roport, le cortège des deux Chefs d’Etat s’est dirigĂ© vers le lieu de rĂ©sidence du Souverain marocain Ă  Abidjan.
A noter qu’une importante dĂ©lĂ©gation marocaine, composĂ©e de ministres et d’hommes d’affaires, accompagne le Roi Mohammed VI Ă  Abidjan pour sa 5ème visite, -la dernière remonte au 24 fĂ©vrier 2017-, que le Roi effectue dans ce pays depuis l’arrivĂ©e au pouvoir du PrĂ©sident Alassane Ouattara en 2011.
Le lundi 27 novembre 2017, le Souverain marocain et le PrĂ©sident ivoirien ont eu un entretien en tĂŞte-Ă -tĂŞte au Palais PrĂ©sidentiel Ă  Abidjan. avant d’aller inaugurĂ© officiellement le Point de DĂ©barquement AmĂ©nagĂ© de pĂŞche « Mohammed VI » Ă  Locodjro (commune AttĂ©coubĂ©, Abidjan Nord). Quant Ă  celui construit Ă  Grand-Lahou (150 kilomètres Ă  l’ouest d’Abidjan) et financĂ© par le Roi Mohammed VI, il portera le nom du PrĂ©sident ivoirien « Alassane Ouattara ».
D’un coût de plus de 3,3 milliards de francs CFA, les deux points de débarquement ont été aménagés respectivement dans le quartier de Locodjoro et dans la ville de Grand-Lahou. Cette infrastructure moderne, bâtie sur une superficie de 1,4 ha et d’un coût de 2,6 milliards FCFA, a été co-financée par l’Etat ivoirien à plus de 897, 18 millions FCFA et par la Fondation Mohammed VI du Roi du Maroc à hauteur de 1, 75 milliards FCFA. Sa réalisation pourra ainsi permettre à la Côte d’Ivoire d’accroître à 317 000 tonnes sa production annuelle en pêche et aquaculture d’ici à 2020.
Environ 5000 personnes bénéficieront des avantages fournis par le débarcadère, dont 2400 marins pêcheurs et 1600 mareyeuses, pour une production annuelle de 20.000 tonnes de poisson supplémentaires pour le marché abidjanais.
De plus, les deux points de débarquement comprennent une halle de poissons, un espace fumage, un espace froid, un espace de stockage, un atelier de maintenance, des espaces communs (bureaux, infirmerie, garderie d’enfants, restauration, etc.).
Par la suite, les deux Chefs d’Etat ont Ă©galement inaugurĂ© le Complexe de formation professionnelle multisectoriel « Mohammed VI », Ă  Yopougon, commune situĂ©e Ă  l’Est d’Abidjan.
A rappeler que l’autoroute d’Anyama à la périphérie d’Abidjan porte le nom du Roi du Maroc.
Exemplaire, la coopération Maroc-Côte d’Ivoire ne cesse de se renforcer et de s’étendre à tous les registres, à la faveur de l’élan qu’impriment le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Dramane Ouattara à ce partenariat d’exception, dont la constance ne s’est jamais démentie au fil de l’histoire.
Cette nouvelle visite de travail et d’amitié entamée, le 26 novembre 2017, par le Roi du Maroc en terre ivoirienne confirme l’engagement africain du Souverain et constitue une nouvelle preuve de la solidité et de la profondeur des relations maroco-ivoiriennes qui font de l’axe Rabat-Abidjan un modèle réussi de coopération et de partenariat Sud-Sud tourné vers l’avenir.
Foncièrement, cette solidarité agissante, qui a de tout temps façonné le traitement conjoint des dossiers épineux, se veut un véritable legs historique et une tradition hautement ancrée dans les liens séculaires unissant les deux pays depuis les temps de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II et de Feu le Président, Félix Houphouët-Boigny.
La visite du Roi du Maroc en Côte d’Ivoire, pays membre de la CEDEAO, conforte la détermination du Maroc à intégrer l’institution.
Enfin, le Roi Mohammed VI prendra part, les 29 et 30 novembre 2017, au 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne, à Abidjan, sous le thème « Investir dans la jeunesse pour un avenir durable ».
Une prĂ©cision d’importance du fait que les ennemis du Maroc, dirigeants algĂ©riens et polisariens en tĂŞte, ont prĂ©tendu qu’il y aura uniquement une dĂ©lĂ©gation ministĂ©rielle et que le Roi du Maroc n’assistera pas au Sommet. Ces mĂŞmes ennemis en sont rĂ©duits Ă  considĂ©rer que chaque prĂ©sence du polisario Ă  une rĂ©union africaine est une victoire. Les temps ont bien changĂ© !
« La participation du polisario Ă  ce Sommet ne change en rien notre position sur le Sahara », a prĂ©cisĂ© Federica Mogherini, Vice-PrĂ©sidente de la Commission EuropĂ©enne. VoilĂ  qui est bien dit ! Aux ennemis de l’intĂ©gritĂ© territoriale du Maroc de s’occuper de leurs affaires internes bien dĂ©lĂ©tères.
Farid Mnebhi.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.