5ème Sommet Union Africaine-Union EuropĂ©enne, tenu Ă  Abidjan en CĂ´te d’Ivoire.

Le Roi Mohammed VI du Maroc a, d’emblĂ©e livrĂ© un solide message Ă  ses Pairs, Chefs de Gouvernement et responsables d’Institutions Internationales sur la migration.
Un constat clair et net des droits et  des devoirs de chacun pour que le partenariat Afrique-Europe puisse passer Ă  l’action et Ă  des projets ambitieux et salvateurs.
C’est ainsi que le Souverain marocain a prĂ©sentĂ© un vigoureux plaidoyer pour un vĂ©ritable agenda africain sur la migration, lors de ce 5ème Sommet Union Africaine-Union EuropĂ©enne d’Abidjan car il s’agit d’un vĂ©ritable dĂ©ni de l’HumanitĂ©.
Aussi, dans son message adressĂ© au 5ème Sommet UA-UE Ă  Abidjan, en Sa qualitĂ© de Leader de l’Union Africaine sur le Dossier de la Migration, le Roi du Maroc a plaidĂ© pour un « vĂ©ritable Agenda Africain sur la Migration », Ă  la portĂ©e pleine et entière.
De plus, au moment oĂą l’AlgĂ©rie Ă©tait totalement isolĂ©e de ce Sommet, le polisario Ă©tait invisible, et des questions se posaient sur la question de sa prĂ©sence ; il Ă©tait invisible, tout comme, d’ailleurs, ses compères algĂ©riens venus pour la façade et les photographies.
N’a t’on pas vu le sieur Brahim Ghali, ce chef terro-polisarien et criminel recherchĂ© par les autoritĂ©s espagnoles, errer comme une âme en peine dans les couloirs de ce Sommet Ă  la recherche d’une rencontre avec un reprĂ©sentant europĂ©en ou d’une organisation internationale ; espoir perdu.
Ainsi, alors que l’Algérie et le polisario croyaient faire de la simple présence de la pseud rasd un événement et une victoire, le Maroc a de nouveau marqué de nombreux points dans un cénacle panafricain. La participation du Roi Mohammed VI a focalisé l’attention générale et les initiatives diplomatiques du Souverain marocain ont mis en relief l’isolement de l’Algérie.
Des rencontres très remarquées avec les leaders de puissances africaines traditionnellement hostiles au Maroc, comme les Présidents d’Afrique du Sud Jacob Zuma ou d’Angola João Lourenço, ouvrent la voie à de nouvelles performances diplomatiques marocaines sur le continent africain.
Le 5ème Sommet UA-UE a été l’occasion pour plusieurs chefs d’Etat occidentaux de rendre hommage au rôle du Maroc en tant que partenaire dans la lutte contre l’immigration clandestine et le terrorisme.
Ainsi, le PrĂ©sident du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a t’il saluĂ©, lors de ce 5ème Sommet, devant le Roi Mohammed VI, la coopĂ©ration entre le Maroc et l’Espagne en matière de lutte contre l’immigration clandestine, voyant lĂ  « un vĂ©ritable modèle d’association entre les deux continents ».
Le Maroc s’est Ă©galement attirĂ© les faveurs du Chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, cette fois-ci sur un autre combat : le terrorisme. A l’occasion d’un discours prononcĂ© le 28 novembre Ă  l’universitĂ© de Ouagadougou, au Burkina Faso, le chef de l’Etat a Ă©voquĂ© le Roi Mohammed VI, insistant sur « son rĂ´le Ă©minent dans la lutte contre l’obscurantisme et l’extrĂ©misme religieux ».
Signalons également que le Président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, a salué la décision du Roi du Maroc de déployer des C130 pour le rapatriement des migrants africains bloqués en Libye dans des conditions inhumaines.
Par ailleurs, Madame JosĂ©phine Mayuma Kala, ReprĂ©sentante SpĂ©ciale du PrĂ©sident de la Commission de l’UA, a saluĂ©, au nom de l’UA, le rĂ´le du Maroc ainsi que l’apport du Souverain marocain au renforcement du partenariat avec le continent africain.
Enfin, sur ce chapitre, de nombreux autres Chefs d’Etats et responsables africains ont saluĂ© l’engagement du Roi du Maroc fidèle et indĂ©fectible sur le dossier de la question migratoire, faisant du Maroc une rĂ©fĂ©rence. On citera les PrĂ©sidents du SĂ©nĂ©gal et de la GuinĂ©e, entre autres, mais aussi les PrĂ©sidents de la Commission EuropĂ©enne et du Parlement panafricain, pour ne citer qu’eux.
Un retour du Maroc dans la famille africaine donc triomphal et le Roi Mohammed VI a bien démontré dans ce Sommet qu’il peut servir de pont, de passeur de savoir et d’intelligence entre deux continents aux destins imbriqués, et de ciment entre deux destinées en érigeant un sillage de stabilité dans un monde menacé par de lourdes secousses.
Ce Sommet a Ă©tĂ©, en conclusion, un grand succès pour le Maroc et une large dĂ©faite pour le polisario et son soutien algĂ©rien. Coup dur pour l’AlgĂ©rie, de nouveaux pays africains s’apprĂŞtent Ă  retirer leur reconnaissance Ă  la pseudo-rasd !
S’il y a une morale Ă  tirer de la participation du Maroc au 5ème Sommet de l’Union africaine-Union EuropĂ©enne d’Abidjan, c’est l’incontestable dĂ©monstration du leadership africain du Roi Mohammed VI. Non seulement il Ă©tait le leader absolu de ce Sommet qui attire les regards et fixe les lumières, mais son message mĂ©morable Ă  ses pairs africains et europĂ©ens rĂ©sume toute la philosophie d’un pays trait d’union entre l’Afrique et l’Europe.
Farid Mnebhi.

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.