Les morts ne sont pas morts disait Birago Diop. Le panel organisé, par la convergence citoyenne pour l’espoir et l’intérêt du Djoloff (CONCEID) en est une parfaite illustration. Hier, le centre Alé Badara Sy de Linguère a glané du monde et l’ombre de Djibo Ka y a longuement plané. A travers cette conférence publique animée par  Diégane Sène, SG de l’Urd, Fary Silate Ka et Demba Arame Ndiaye, conseiller technique du ministère de l’habitat, il était question de parcourir la vie et l’œuvre du défunt SG de l’Urd.

Le choix porté sur lui lors de la célébration de la 2ème édition de son anniversaire de la CONCEID n’est pas fortuit.

« Moment ne pouvait plus opportun pour la CONCEID de rendre un vibrant hommage à ce digne fils et illustre homme d’Etat  feu Djibo Ka » a expliqué Bakhao Fall, secrétaire général de la CONCEID.

Pour avoir cheminé pendant longtemps avec lui, M.Fall le décrit comme un homme à 3 dimensions ; de par sa personnalité, de son statut d’homme politique et surtout sa posture d’homme d’Etat.

« Ce qui lui a le plus marqué, c’est sa culture d’homme d’Etat et son humanisme » a-t-il renchéri.

Le Secrétaire général de l’URD s’est félicité de l’initiative de la CONCEID. Diégane Sène a la même occasion invité la jeune génération à s’inspirer du modèle de DLK.

Plusieurs activités ont marqué la 2ème édition. En prélude à ce panel, Bakhao Fall et ses inconditionnelles ont initié un investissement humain au district sanitaire de Linguère et organisé un récital de coran pour prier pour le repos des âmes des disparus.

Le secrétaire général a aussi profité de l’occasion pour remercier tous ses militants et sympathisants pour leur participation significative à la réélection de Macky Sall.

Ndèye Mingué SECK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Téssékré réclame des infrastructures sociales de base

Même si le PUDC a réalisé un forage de haut débit de 250m3 par heure il n’en demeure pas m…