Les 10 gestes qui sauvent à connaître

Les Sapeurs-Pompiers de France lancent mercredi une campagne de sensibilisation aux gestes qui sauvent.
Chaque annĂ©e, 20.000 personnes meurent et 500.000 sont hospitalisĂ©es Ă  cause d’un accident domestique, affirme le ministère de la SantĂ©. Mais 10.000 d’entre elles pourraient ĂŞtre sauvĂ©es par des personnes formĂ©es aux premiers secours. Alors l’État a pris les choses en main en dĂ©clarant grande cause nationale les « gestes qui sauvent ».
Les Sapeurs-Pompiers de France, soutenus par la Protection civile, la Croix-Rouge et l’État lancent mercredi une campagne de sensibilisation. Ils promeuvent, entre autres, les formations de deux heures dispensĂ©es gratuitement. Ils rĂ©pondent Ă  une vraie demande de la population puisque toutes ces associations ont vu les inscriptions augmenter de 10% depuis les attentats de 2015 qui ont endeuillĂ© la France. Mais si vous n’avez pas le temps de vous inscrire Ă  une formation, Europe 1 fait un petit cours accĂ©lĂ©rĂ©.
Quatre Ă©tapes Ă  effectuer en toute circonstance. 1 – SĂ©curiser le lieu et les personnes impliquĂ©es dans l’accident, en vous mettant vous-mĂŞme en sĂ©curitĂ© et en installant un pĂ©rimètre autour de l’accident. 2 – ApprĂ©cier l’Ă©tat de la victime en commençant par la rassurer puis en vĂ©rifiant si elle est consciente et qu’elle respire normalement. 3 – Alerter les services d’urgence en faisant le 18 pour les pompiers pour tout accident ou incendie, le 15 pour le Samu concernant tout besoin d’un secours mĂ©dicalisĂ©. Au tĂ©lĂ©phone, dĂ©crivez prĂ©cisĂ©ment la situation dans laquelle se trouve la victime et le lieu oĂą vous vous trouvez. 4 – Effectuez les gestes de premiers secours.
En cas d’Ă©touffement. S’il s’agit d’un adulte ou d’un enfant de plus d’un an, assĂ©nez-lui jusqu’Ă  cinq claques entre les omoplates en le tenant penchĂ© vers l’avant et en le maintenant avec votre deuxième bras. Si ce n’est pas suffisant, effectuez cinq compressions abdominales en plaçant vos mains, poings fermĂ©s entre le nombril et le sternum de la victime. Enfoncez fortement vos poings vers l’arrière et vers le haut. Si la victime n’Ă©jecte par le corps Ă©tranger et qu’elle perd connaissance, dĂ©posez-la au sol, alertez les secours et commencez un massage cardiaque.
En cas de saignement. Allongez la personne sur le dos et Ă©vitez tout contact avec son sang. Exercez une pression avec vos mains protĂ©gĂ©es ou demandez Ă  la victime de le faire elle-mĂŞme. PrĂ©venez les secours et continuez la compression jusqu’Ă  leur arrivĂ©e. Si vous devez lâcher la plaie, faites un « tampon-relais » avec une pièce de tissu propre suffisamment longue faire deux fois le tour du membre blessĂ©.
En cas d’inconscience. VĂ©rifiez que la victime ne rĂ©agit pas en lui demandant de rĂ©pondre Ă  des questions. DĂ©tachez la cravate ou ceinture s’il y en a. LibĂ©rez les voies aĂ©riennes en penchant sa tĂŞte vers l’arrière avec une main sur son menton et l’autre sur son front. VĂ©rifiez que la victime respire en regardant sa poitrine se soulever, en sentant son souffle sur votre joue et en Ă©coutant sa respiration. Placez ensuite la personne en position latĂ©rale de sĂ©curitĂ© (PLS) en la faisant basculer sur le cĂ´tĂ©, main sous la joue opposĂ©e, Ă  l’aide de sa jambe pliĂ©e pour faire levier. Appelez les secours et vĂ©rifier rĂ©gulièrement que la victime respire.
S’il s’agit d’une femme enceinte, il ne faut pas la basculer sur le cĂ´tĂ© droit mais le cĂ´tĂ© gauche. Cela pourrait entraĂ®ner des consĂ©quences pour le bĂ©bĂ©.
En cas de malaise cardiaque. Pour le dĂ©tecter, la victime doit se plaindre de douleurs Ă  la poitrine qui peuvent irradier dans le bras, l’Ă©paule, le cou ou encore la mâchoire infĂ©rieure. Ces douleurs peuvent s’accompagner de nausĂ©es, difficultĂ©s respiratoires ou de nausĂ©es. Posez-lui des questions sur ses antĂ©cĂ©dents cardiaques, appelez le Samu et placez la victime allongĂ©e ou semi-assise. VĂ©rifiez rĂ©gulièrement si elle respire et si elle est toujours consciente.
En cas d’arrĂŞt cardiaque. Assurez-vous que la personne est inconsciente, prĂ©venez les secours puis commencez le massage cardiaque. Placez vos deux mains Ă  plat au milieu de la poitrine de la victime et enfoncez 30 fois le talon de vos mains de 5 Ă  6 centimètres dans sa poitrine. Respectez un rythme de deux compressions par seconde puis faites deux insufflations en bouchant le nez de la victime, basculant sa tĂŞte vers l’arrière et en recouvrant sa bouche avec la vĂ´tre. Continuez Ă  alterner compressions thoraciques et insufflations jusqu’Ă  ce que les secours arrivent.
En cas d’arrĂŞt cardiaque si vous avez un dĂ©fibrillateur Ă  portĂ©e de main. Appelez les secours et placez la victime au sol sur le dos. DĂ©nudez sa poitrine et placez les Ă©lectrodes comme indiquĂ© sur la notice. Assurez-vous que personne ne touche la victime pendant le diagnostique du DAE (dĂ©fibrillateur automatique externe) ainsi que lors du ou des chocs Ă©lectriques qu’il envoie. Si le dĂ©fibrillateur vous le demande, commencez le massage cardiaque. Continuez jusqu’Ă  l’arrivĂ©e des secours. Si la victime est toujours inconsciente mais respire normalement, laissez les Ă©lectrodes et placez la victime en position latĂ©rale de sĂ©curitĂ©.
En cas de fracture. Si la victime s’est fait une entorse sur une jambe, placez des glaçons emballĂ©s dans un linge sur l’articulation pendant 5 minutes. S’il s’agit d’un bras, placez-le contre la poitrine avec une Ă©charpe et ne le bougez pas en attendant les secours. S’il s’agit d’une fracture, ne bougez pas le membre. S’il est apparent, couvrez l’os avec des compresses stĂ©riles ou un linge propre et prĂ©venez les secours.
En cas de membre sectionnĂ©. Pour stopper l’hĂ©morragie, appuyez fortement sur la blessure avec un linge propre. Appelez très rapidement les secours car un membre peut ĂŞtre rĂ©implantĂ© dans les 7 Ă  8 heures. Posez le membre sectionnĂ© sur un linge propre, placĂ© sur un sac contenant des glaçons et retournez-le rĂ©gulièrement. Couvrez la victime et continuez de lui parler jusqu’Ă  l’arrivĂ©e des secours.
En cas de piqĂ»re ou de morsure par un animal. S’il s’agit d’une vipère, asseyez la victime et appelez les secours. Pour une piqĂ»re d’abeille ou de guĂŞpe, il faut dĂ©sinfecter et aspirer le venin avec une pompe spĂ©cifique. S’il y a plusieurs piqĂ»res ou si l’une d’elles se situe dans la bouche, appelez immĂ©diatement les secours. Enfin si la victime s’est fait mordre par un chat ou un chien, lavez la plaie avec du savon, consultez un mĂ©decin ou appelez les secours. Si vous pouvez, faites examiner l’animal par un vĂ©tĂ©rinaire pour Ă©carter tout risque de contamination de la rage.

Auteur: Europe 1 – Europe1.fr

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.