​CAN 2017: nouvel examen de passage pour le Sénégal face au Zimbabwe à 19 heures

Les lions de la teranga

Après sa victoire face à la Tunisie (2-0) lors de la première journée de la CAN, les Sénégalais font devoir se frotter au Zimbabwe, qui a contre toute attente, posé des problèmes à l’Algérie (2-2). Les « Lions » de la Téranga vont devoir sortir le grand jeu pour s’ouvrir les portes des quarts de finale.

C’était il y a deux ans en Guinée équatoriale dans le petit stade de Mongomo. Le Sénégal qui avait battu le Ghana lors de la première journée (2-1), se présentait cette fois face à l’Afrique du Sud. Avant cette deuxième journée de phases de groupe, tous les voyants semblaient être au vert pour les « Lions » de la Téranga, emmenés à l’époque par Alain Giresse.

« Nous sommes le Sénégal, nous avons un statut »

La rencontre s’était finalement soldĂ©e par un match nul (1-1). Avec cinq changements dans le onze de dĂ©part par rapport Ă  l’Ă©quipe victorieuse du Ghana, la gestion de la rencontre avait Ă©tĂ© catastrophique. Ensuite, les « Lions » butaient sur l’AlgĂ©rie et prenaient la porte (2-0), laissant les « Fennecs » et les « Black stars » s’envoler vers les quarts de finale. Autant dire que malgrĂ© ce succès face Ă  la Tunisie, rien n’est encore acquis pour les hommes d’Aliou CissĂ©.

Mis à part l’épopée de 2002, lorsque les « Lions » ont manqué de gagner le trophée, battus en finale par le Cameroun, il n’y a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent, sinon une quatrième place en 2006 en Egypte. Lors de leurs trois dernières CAN, les Sénégalais sont sortis dès le premier tour, au grand dam de tout un peuple qui patiente toujours.

Pourtant, la sélection nationale n’est pas en mal de grands joueurs qui évoluent dans les meilleures écuries européennes. Les « Lions » ont dû attendre plus de 27 années pour enfin battre la Tunisie. Face au Zimbabwe, Aliou Cissé ne cache pas ses ambitions : « Nous sommes le Sénégal, nous avons un statut. Et en toute modestie, nous faisons partie des meilleures équipes africaines sans absolument ne sous-estimer personne. »

Ajouter commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.